WAQ 2019 – Revue du jour 1

Web à Québec 2019

Plusieurs membres de notre équipe ont décidé de participer au Web à Québec 2019, une conférence offrant année après année 3 jours de conférences, d’ateliers et de tables rondes pour tous les joueurs de l’industrie du web. Il s’agit de notre première expérience au WAQ et nous avons choisi de vous faire vivre notre aventure à travers cette revue du jour 1 de l’événement.

Sans plus tarder, voici les conférences auxquelles nous avons assisté aujourd’hui:

 

Things That Don’t Have A Thing To Do With Graphic Design

L’événement a été lancé par Aaron James Draplin, un designer graphique de Portland en Oregon. Son énergie débordante a donné le ton alors qu’il a montré l’importance du design dans la vie de tous les jours. Aaron n’a pas froid aux yeux, assume ses opinions et insère du design dans tout ce qu’il touche. Il a été la bougie d’allumage et a fait rire l’auditoire à plusieurs reprises grâce à son authenticité.

 

Beyond Google: How To Attract Relevant Traffic Through Diverse Channels

La journée s’est poursuivie avec la présentation de Ross Simmonds qui nous a convaincu que l’expression « content is king » n’est plus vraie du tout. Nous vivons dans une ère où il y a beaucoup de bruit (noise), mais où il faut être conscient du cocktail party effect. On n’a jamais produit autant de contenu alors que le taux d’engagement par publication diminue drastiquement. La nouvelle maxime est « distribution is king » basée sur le fait que Google utilise le contenu des sites qu’il propose afin d’afficher le contenu à même son moteur de recherches. Ross a donné plusieurs pistes de solutions pour s’adapter à la nouvelle réalité que nous impose le géant américain.

 

La stratégie des applications pour nous rendre accro

Sabine Condiescu est designer UX à Paris en France et elle s’intéresse à la façon dont les applications sont pensées et pourquoi les utilisateurs en sont souvent si dépendants. La relation que nous avons avec notre téléphone est fusionnelle, nous le regardons en moyenne 26 fois par jour et il agirait comme les drogues en offrant des shooters de dopamine provoquant des comportements d’anxiété. Dans cette ère de l’analyse permanente ou les données personnelles sont facilement partagées, elle se questionne sur cette méthode de design spécifique des applications pour nous rendre totalement accro.

 

Déclarons la guerre au contenu médiocre qui pollue nos vies numériques

Cette présentation, gracieuseté de David Desjardins, vice-président et co-fondateur de l’agence La Flèche, avait pour objectif de nous faire un portrait de la situation du contenu dans les différentes sphères médiatiques, tant québécoises qu’internationales. C’est soutenu par des recherches et statistiques fort pertinentes qu’il a su nous illustrer le cercle vicieux dans lequel la “guerre des clics et des vues” nous a engagés. À l’opposé, il a su nous partager de bons exemples de marche à suivre afin d’en finir avec le contenu de piètre qualité. 

 

L’avenir de l’AI en développement Web

L’intelligence artificielle est sur toute les lèvres et Annie Deshaies de Vooban s’était donné comme mandat de montrer à quel point il était possible, en quelques lignes de code, de faire de l’intelligence artificielle. C’est avec simplicité et humour qu’elle a relevé le défi! Elle a décortiqué les différentes étapes nécessaires à la création d’une application intelligente en plus de guider l’audience dans son futur apprentissage. Pas besoin d’être un expert en mathématique pour réussir. Pas besoin d’être un programmeur expert non plus. Il faut par contre aimer la lecture et être prêt à apprendre de nombreux acronymes!

 

Réinventer Internet avec le Web 3.0

Designer dans le département de recherche en intelligence artificielle de Google, Tony Aubé a présenté sa vision du Web 3: la décentralisation. On a connu le web où le discours allait dans un seul sens (web 1.0) avant de connaître les partages entre les propriétaires de sites web et leurs visiteurs (web 2.0). La prochaine évolution portera sur la décentralisation et le fait de redonner aux internautes leurs données. La gestion de l’argent sur le web ne sera plus ce qu’elle est tout comme la gestion de l’information sur le web (voir, par exemple, le protocole IPFS). Quand on sait que la durée de vie d’un site web est d’environ 100 jours et que 2% des liens disparaissent chaque mois, le développement de nouvelles capacités doit avoir lieu. La course à la collecte données que nous vivons aujourd’hui changera drastiquement. Le changement se fera sur plus d’une décennie, mais l’impact qu’a eu le BitCoin dans la dernière année montre qu’il est bien amorcé…

 

Les grands défis et occasions pour l’éducation à l’ère du numérique

Nous avons eu droit à une très bonne présentation en deux segments, menée de main de maître par Audrey Miller, directrice générale de l’organisme École branchée. Dans un premier temps, elle a présenté un historique de l’évolution des technologies numériques ainsi que des grands efforts politiques au Québec afin de numériser le système scolaire. Par la suite, elle a enchaîné avec les défis auxquels sont présentement confrontés la génération actuelle d’étudiants et enseignants, ainsi que les nouvelles méthodes mises sur pieds afin de pouvoir bénéficier des technologies numériques dans un but pédagogique.

 

Créer une communauté de 550 000 passionnés de voyage en 12 mois

Nous avons tous entendu parler d’Alexi Roy et de ses vols à rabais: Les vols d’Alexi. Mais comment ce travailleur autonome a-t-il réussi un tel exploit ? Pendant sa présentation, Alexi a décortiqué les différentes étapes qui lui ont permis de rejoindre rapidement autant de passionnés de voyage en près de 14 mois. Si les 1000 premiers membres ont joint son site en une journée, la route a été plus ardue par la suite. Que ce soit par la radio, les journaux, la télé ou les réseaux sociaux, c’est le fait qu’il soit acharné et méthodique qui l’ont mené où il est aujourd’hui. Il a même développé sa propre méthode, la stratégie du triforce, afin de publier du contenu sur son blogue de manière plus efficace et atteindre de meilleurs résultats.

 

La première journée a été remplie de belles surprises et de rencontres intéressantes.  Nous sommes très excités pour la suite de la conférence demain et jeudi!

L'article "WAQ 2019 – Revue du jour 1" a été modifié la dernière fois le 10 avril 2019 par Maxime Jobin.

À propos de Maxime Jobin

Maxime Jobin est le co-fondateur de SatelliteWP. L'automatisation et la performance sont ses passions professionnelles. Il aime partager son expertise et ses expériences de manière à transmettre ses connaissances pour éviter que les autres commettent les mêmes erreurs. Axé sur l’efficacité et le retour sur investissement, il est un expert en analyse et développement de solutions informatisées.

Laissez un commentaire