|

Un site WordPress plus rapide avec Rocket-Nginx 3.0

Nous sommes fiers de vous présenter Rocket-Nginx 3.0, la dernière mouture de notre configuration avancée permettant de tirer le maximum de la combinaison entre le serveur web Nginx et l’extension de caching WP Rocket.

Qu’est-ce que Rocket-Nginx ?

Rocket-Nginx est une configuration avancée pour Nginx permettant de servir directement les fichiers de caching générés par WP Rocket.

De manière simple, après avoir modifié le fichier de configuration (ce qui est facultatif), l’outil génère une configuration adaptée à votre site WordPress permettant d’éviter de déclencher le démarrage de WordPress.

Votre site est une cible…

Nous sommes tous dans la mire des pirates. Obtenez une analyse gratuite de votre situation en moins de 5 minutes.

Le tout a pour avantage de servir plus rapidement les pages de votre site web tout en réduisant l’utilisation des ressources sur votre serveur web. Au final, plus de vitesse et moins de coûts d’hébergement!

Pourquoi Rocket-Nginx 3.0 ?

Dans la version 1.0 de Rocket-Nginx, la configuration ne contenait qu’un seul fichier à inclure. Aucune personnalisation n’était possible.

Avec la version 2.0, un fichier de configuration avait été ajouté de manière à permettre une génération personnalisée de la configuration finale pour Nginx.

Suite à la sortie de la version 2.0, plusieurs utilisateurs ont fait des suggestions et relevés des problèmes techniques ne pouvant pas être corrigés simplement. La version 3.0 conserve donc le principe utilisé pour la version 2.0 demeure, mais certaines fonctionnalités ont été ajoutées alors que des limitations techniques ont été corrigées.

Compatibilité avec la version 1.x ou 2.x

Si vous utilisez une version précédente de Rocket-Nginx, il est important de noter que Rocket-Nginx 3.0 n’est pas compatible avec les versions 1.x ou 2.x.

Si votre site utilise la version 1.x ou 2.x, il vous est recommandé de mettre de côté le passé et de refaire votre configuration à partir du début.

La beauté est que cette étape est très simple et prend généralement moins de 5 minutes. C’est principalement pour cette raison que nous n’avons pas été tenté d’assurer une compatibilité avec les versions précédentes.

Quoi de neuf dans la version 3.0 ?

De manière générale, la version 3.0 amène plus de la flexibilité.

Retrait du HSTS

Dans la version 2.0, il avait été décidé d’ajouter de manière obligatoire un header pour activer le HSTS. Seule une variable permettant de modifier le délai d’expiration était accessible. Avec la version 3.0, rien n’est obligatoire. Vous devrez ajouter les règles désirées via des fichiers de configurations supplémentaires, si vous le jugez nécessaire.

Retrait des headers personnalisés

La personnalisation introduite dans la version 2.0 ne permettait que l’ajout de headers (via add_header dans Nginx). Or, le tout était incomplet dans tous les sens du terme! Dans un premier temps, l’ajout de headers ne permettait pas d’utiliser toute la puissance de la directive add_header. Dans un second temps, il était une erreur de penser que seulement la directive add_header ferait partie des personnalisations désirées par les utilisateurs de Rocket-Nginx!

Gestion des Query strings

Bien qu’un query string signifie généralement que la page web ne doive pas provenir de la cache, WP Rocket permet de spécifier les query strings à considérer dans le processus de caching. Depuis la version 3.0, Rocket-Nginx aussi peut en faire la gestion!

On peut d’abord spécifier les query strings qu’on souhaite utiliser dans la sélection du fichier de caching généré par WP Rocket.

Par exemple, le query string où on spécifie un pays (country) pourrait toujours retourner le même contenu pour un pays donné. Il serait avantageux de mettre l’adresse suivante en cache (alors que ce n’est pas le cas par défaut) :

example.com/page/?country=canada

C’est maintenant possible!

Puis, on peut également spécifier les query strings qu’on souhaite ignorer. C’est le cas des variables ajoutées par des services de publicité ou certains réseaux sociaux.

example.com/page/?fbclid=112h4g58hu48585hfh5

Dans l’exemple précédent, comme il y a un query string, la page en cache ne serait pas servie. En demandant à Rocket-Nginx d’ignorer le paramètre fbclid, la page mise en cache peut maintenant être retournée par Rocket-Nginx!

Inclusion de fichiers de configuration

Il est maintenant possible d’inclure des fichiers de configuration Nginx entier et ce, dans toutes les sections de la configuration générée par Rocket-Nginx (HTML, CSS, JS, Médias).

Délais d’expiration

Avec la version 3.0, les délais d’expiration de cache de navigateur peuvent être définis pour les CSS, les JS et les médias. Dans la version 2.0, les délais étaient spécifiés, mais ne pouvaient être modifiés.

Conclusion

Si vous utilisez les fonctions avancées offertes par WP Rocket ou que vous souhaitiez avoir plus de flexibilité avec Nginx, la version 3.0 de Rocket-Nginx vous permettra d’atteindre de nouveaux sommets!

Pour utiliser Rocket-Nginx sur votre site WordPress utilisant Nginx et WP Rocket, rendez-vous sur GitHub pour tous les détails.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.