Skip to content

WAQ 2019 – Revue du jour 2

Après une très bonne première journée au Web à Québec 2019, la deuxième journée fut tout aussi divertissante que diversifiée. Notre équipe a couvert des présentations dans chacune des catégories présentées.

Voici notre résumé du jour 2 du WAQ 2019 :

 

Expulsez Excel de votre vie

Lors de sa présentation, Jean-Philippe Allard a tenté de nous convaincre de délaisser Excel pour l’automatisation de nos rapports afin de le remplacer par R et Google Data Studio. Il a présenté les différentes étapes pour modéliser nos données, c’est-à-dire d’expliquer ou de prédire un phénomène via les mathématiques. Pour y arriver, il suffit de filtrer, grouper et sommariser les données dans le but de les présenter efficacement. Nous avons vu l’importance de raconter les données plutôt que de simplement montrer les données. Ce fut une brève introduction qui a mis la table pour nous encourager à creuser davantage le sujet.

 

Mars on Earth

Manager dans l’équipe de Google Assistant, Katja Minitsenka nous explique avec passion ses semaines d’aventures à Devon Island, un désert polaire situé au Canada à 1000 miles du Pôle Nord et utilisé comme lieu d’étude pour les prochaines missions dans l’espace et notamment Mars. Fascinée par l’espace et encouragée par sa compagnie à combiner travail et passion, la mission Mars on Earth voit le jour et demandera 4 mois de préparation. En collaboration avec la Nasa, l’objectif de ce projet est de réaliser un street view de ce qui est aujourd’hui sur terre, la place qui se rapproche le plus de la célèbre planète rouge de par ses paysages et son climat. Elle partage avec nous les challenges tant technologiques, qu’humains durant sa mission. Une façon d’inspirer le monde à rejoindre les équipes qui travaillent aux futures missions dans l’espace. Le prochain rendez-vous étant la mise en place du premier village sur la lune, programmé pour 2024.

 

Contrats intelligents sur Ethereum

Mathieu Durand a consacré sa présentation aux contrats intelligents. En lisant nos propos, il aura probablement les cheveux droits sur la tête en apprenant ce qui a été retenu de sa présentation. Ce qui a été retenu est que le blockchain est principalement lent, voire très lent et non trivial à utiliser. Oui, c’est décentralisé et sans intermédiaire, mais les limites de cette technologie causent probablement plus de problèmes qu’autre chose. Bref, les cas d’utilisation y sont limités malgré tout l’intérêt que cette technologie suscite.

 

Building A Privacy-By-Design Consumer Relationship & Audience-Based Marketing Strategy

Guillaume Bouchard se donne pour mission de nous alerter sur le consentement à l’aveugle du partage de nos données personnelles. Nous sommes plus ou moins conscients que nos informations pourraient être vendues, ou encore que certaines de nos applications seraient en mesure de nous écouter. Étant sollicités de toute part, l’achat de nos données permettrait ainsi de diriger le bon message et ainsi capter notre attention plus facilement. Pourtant certaines compagnies prônent l’usage de zéro données et assurent une protection de notre vie privée à 100%. Le développement de ce genre de marketing éthique pourrait, selon lui, prendre de l’ampleur dans le futur.

 

Gestion de la confidentialité : revue de l’année 2018

Les récentes brèches de sécurité subies par Equifax, Facebook et Google nous auront montré l’importance d’assurer la confidentialité des données de clients. Me Arnaud Hamelin-Lachapelle de Saraïlis Avocats, nous a expliqué l’impact des récentes normes telles que le Règlement général sur la protection des données (RGPD, ou GDPR), ou le California Consumer Privacy Act. Il a également revu les différentes législations en place au Canada et expliqué le concept de « Privacy by design« , qui consiste à s’assurer que la confidentialité soit considérée dès la conception d’une solution web, ainsi que l’importance d’avoir des plans de contingence si le pire devait arriver.

 

Balado/podcast : engagement de la communauté et modèle d’affaires

Le rythme de vie effréné de nos vies, les agendas surchargés, les heures élevées dans les transports, poussent notre société à optimiser au maximum son temps. Marika Laforest nous explique : que l’on soit dans a voiture, au gym ou dans sa cuisine, il est possible de consommer, ce qui est à ce jour, la nouvelle tendance… l’audio. 47% des canadiens ont déjà écouté un podcast et 28% en écoutent régulièrement chaque mois. Marika a partagé avec nous son expertise en la matière afin de connaître leur mode de diffusion, les auditeurs cibles et nous donner ainsi quelques pistes pour se lancer dans l’aventure.

 

Developing accessible experiences

Alison Walden est directrice de la technologie chez Publicis Sapient et a à coeur l’accessibilité. Durant sa présentation, elle a pris soin de nous préciser que l’accessibilité touche tout le monde. On oublie souvent que les gens avec un handicap temporaire, des habiletés réduites ou des personnes âgées peuvent bénéficier des efforts faits en accessibilité. La chose la plus simple pouvant être faite pour rendre un site web plus accessible est de naviguer sur ce dernier uniquement avec le clavier. Puis, l’utilisation d’un lecteur d’écran est de mise. Ce qu’il faut savoir est que les outils de tests automatisés détectent uniquement 30% des problèmes. Ces outils sont pratiques, mais les tests doivent être faits de manière plus exhaustive. Les efforts à faire demandent du temps, mais la quantité de gens touchés par les problèmes d’accessibilité dépassent 35 millions de personnes aux États-Unis seulement.

 

Varnish : augmentez la vitesse de votre site Web

La rapidité du site web est importante, nous le savons tous. Mais comment y arriver? Paulius Gedrikas, CTO chez Voxsun, a présenté comment l’utilisation de Varnish peut augmenter drastiquement la vitesse d’un site web du côté serveur. Cet outil agnostique est totalement configurable et permet de créer des règles personnalisées en fonction de notre site web. Paulius a présenté un exemple de site qui s’affichait lentement et a décortiqué la configuration qu’il avait créée afin que la page d’accueil soit mise en cache. Puis des règles ont été ajoutées afin d’ignorer les pages de la section d’administration. Cette simple démonstration a montré toute la puissance de Varnish et les différentes couches de personnalisation offertes par l’application.

 

Préparer sa marque pour les assistants vocaux

Les assistants vocaux sont déjà bien ancrés dans les habitudes des canadiens, passant de 200 000 unités vendues en 2016 à 3.9M d’unités en circulation en 2018. En 1ère place au Canada se trouve le Google Home, suivi par Alexa, puis Apple. La présentation de Marie-Nathalie Poirier a non seulement expliqué les possibilités de cette technologie, mais également montré plusieurs exemples en plus de montrer la facilité avec laquelle il est possible d e créer sa propre application vocale et la déployer en utilisant Google DialogFlow, et ainsi devenir un pionnier dans le monde de la recherche vocale.

 

Cette deuxième journée à continué sur une très belle lancée, les présentations étant plus que pertinentes et suivies d’un 5 à 7 avec une thématique de pirates et de karaoké qui a vraiment sur nous gardé tous réveillés et sur la fête!

L'article "WAQ 2019 – Revue du jour 2" a été modifié la dernière fois le 2 juin 2019 par Maxime Jobin.

À propos de Maxime Jobin

Maxime Jobin est le co-fondateur de SatelliteWP. L'automatisation et la performance sont ses passions professionnelles. Il aime partager son expertise et ses expériences de manière à transmettre ses connaissances pour éviter que les autres commettent les mêmes erreurs. Axé sur l’efficacité et le retour sur investissement, il est un expert en analyse et développement de solutions informatisées.

Laissez un commentaire