Comment créer un site multilingue avec WordPress ?

WordPress multilingue

Vous avez un site web qui utilise WordPress et devez le rendre multilingue. Est-ce possible ? La réponse est oui!

Cela dit, cette possibilité ne vous est pas offerte par défaut dans WordPress. Il vous faudra configurer WordPress selon vos besoins afin d’y arriver. Vous aurez peut-être déjà compris qu’il existe plusieurs façons d’arriver à vos fins et que c’est pour cette raison que l’option de multilinguisme ne fait pas parti du « core » de WordPress. Cet article mettra en lumière plusieurs techniques possibles pour rendre un site multilingue. Débutons dès maintenant à démystifier le tout!

Traduire des textes ou des contextes ?

Tout d’abord, il est important de réaliser qu’un site multilingue ne signifie pas nécessairement qu’on doive traduire uniquement les textes d’une langue à l’autre.  Il faut également considérer le contexte. Cela peut paraître étrange à première vue, mais c’est déterminant pour le choix de la solution.

La méthode de traduction de textes signifie que tout ce qui se trouve dans une langue est tout simplement traduit dans une autre langue.  Le site se veut donc identique dans toutes les langues au niveau de son contenu.  Seule la langue d’affichage varie selon celle choisie par le visiteur.

La méthode de traduction selon le contexte prend en considération une variation du contenu selon la langue, mais également en fonction de la localisation.  On y note généralement les différences culturelles.  Ainsi, supposons qu’un hôtel cubain souhaite faire une version francophone de son site pour attirer des touristes internationaux.  Le contenu pour la langue française du Canada pourrait utiliser les hivers rigoureux pour convaincre les visiteurs de sélectionner leur établissement.  Par contre, la langue française de France ne pourrait utiliser les hivers rigoureux puisque ce n’est pas leur réalité.  L’hôtel pourrait alors miser sur la beauté et la qualité des plages.  Ce simple exemple montre clairement que la traduction va au-delà de la langue.

Évidemment, il est possible de combiner les deux méthodes afin d’obtenir un rendement optimal!

 

Méthodes de traduction

Par défaut, WordPress ne permet la gestion que d’une seule langue par site web.  Cela dit, plusieurs solutions sont possibles afin de permettre un site contenant plusieurs langues.  Les voici:

  1. Création d’un réseau de sites web (environnement multisite);
  2. Utilisation d’une extension de gestion de langues dans une installation simple;
  3. Une combinaison d’extension et réseau de sites web.

Toutes ces solutions sont valides et valables.  Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients.  Le tout dépend évidemment de ce que vous souhaitez accomplir avec votre site web.

Examinons maintenant chacune de ces solutions!

 

Création d’un réseau de sites web

Cette solution consiste à créer ce que l’on appelle dans le jargon un « réseau de sites » (ou un environnement multisite).  Concrètement, il s’agit d’utiliser WordPress et d’activer une fonction permettant de gérer plusieurs sites web à partir d’une seule installation.  Ainsi, il n’est pas nécessaire de se connecter/déconnecter à chaque fois qu’on souhaite passer d’un site à l’autre.  En un seul clic, on peut passer d’un site à l’autre.  Vous pouvez ainsi créer plusieurs sites web indépendamment de leur contexte.  Vous avez toute la latitude souhaitée pour chaque partie de votre site web.

Avantages:

  • Une seule installation de WordPress;
  • Installation unique des thèmes et extensions;
  • Mises à jour uniques dans tous les sites;
  • Permet la traduction de texte et de contextes.

Désavantages:

  • Impossible de lier une page à son équivalent dans l’autre langue automatiquement;
  • Gestion multiple des éléments d’un inventaire (ex: catégories du blogue, produits d’un commerce en ligne, etc);
  • Gestion plus complexes des utilisateurs du site.

 

Utilisation d’une extension de gestion de langues

L’utilisation d’une extension permet également la gestion de plusieurs langues.  Il existe de nombreuses extensions pouvant accomplir la tâche.  Au final, elles permettent toutes d’arriver au  résultat souhaité, mais c’est la façon technique d’y arriver qui diffère.

Il serait possible de décortiquer chaque extension, mais cet article prendrait une ampleur démesurée.  Voici quelques extensions à considérer:

WPML

Cette extension payante est la plus populaire de toutes.  WPML utilise une stratégie d’un article par langue et traduit via la création de fichier PO/MO.  Elle est également celle dont les développeurs se soucient le plus lorsqu’ils codent afin de s’assurer de la compatibilité de l’extension avec les thèmes et autres extensions. L’entreprise derrière WPML offre également un service de traduction pour vous aider dans l’accomplissement de votre projet.  Il s’agit d’une solution complète.

Polylang

Cette extension est offerte en version gratuite et offre la possibilité d’acheter une licence pour obtenir plus d’options. Il s’agit d’une solution intéressante qui fonctionne très bien. Son problème principal est que la majorité des développeurs d’extensions mettent plus d’efforts pour être compatibles avec WPML qu’avec Polylang.  Tant que ce sera le cas, il faudra être conscient que le développement d’un site web peut devenir frustrant lorsqu’on souhaite utiliser une extension

qTranslate X

Cette extension gratuite est souvent mentionnée aux côtés de WPML.  Elle est dérivée des défunts qTranslate et mqTranslate.  Sa stratégie diffère du fait que toutes les langues sont sauvegardées dans le même article.  Cela rend son utilisation plus instinctive à certains égards et moins de changements d’interface sont requis.  Toutefois, son problème majeur est que le slug des URLs est unique à chaque article peu importe la langue (ex: http://satelliteWP.com/mon-premier-article pour un article en français et http://satelliteWP.com/en/mon-premier-article pour la version anglaise).  Cela cause définitivement une entorse à la qualité du référencement web.  L’entreprise qui développe l’extension offre également un service de traduction à même l’extension, ce qui en fait également une solution complète. De plus, au fil des ans, il y a eu plusieurs moments où l’extension a eu de nombreux mois sans mise à jour. Au moment d’écrire cet article, cela fait 1 an qu’il n’y a pas eu de mise à jour sur cette extension. Pour nous, cette raison est suffisante pour ne pas la considérer.

Il existe également plusieurs autres alternatives. Certaines arrivent, d’autres repartent. Nous avons listé ici les 3 plus connues et utilisées qui nécessite une extension.

Avantages:

  • Une seule section d’administration à gérer;
  • Gestion unique des éléments d’un inventaire (ex: catégories du blogue, produits d’un commerce en ligne, etc);
  • Solution centralisée de gestion des langues.

Inconvénients:

  • Performances du site affectées par les ajouts faits au code;
  • Certaines tâches simples peuvent devenir complexes à cause de la structure de l’extension;
  • Une extension peut être incompatible avec l’extension ce qui fait qu’elle n’est plus utilisable.

 

Combinaison d’une installation multisite et d’une extension

Il est également possible de combiner une installation multisite (réseau de sites) et d’utiliser une extension pour assurer une transition fluide d’une langue à l’autre.  Le fait de permettre au visiteur de passer, par exemple, de la page Contact de la version anglaise à la version française en un clic est un avantage.  Autrement, il faudrait cliquer sur la langue française avant de cliquer sur Contact.  On élimine ainsi les frictions.  Quelques-unes des extensions permettant d’aider à la transition sont :

Avantages:

  • Mêmes avantages que ceux dans la section « Création d’un réseau de sites web »;
  • Possibilité de créer un lien entre les pages d’une langue à l’autre.

Inconvénients:

  • Mêmes inconvénients que ceux dans la section « Création d’un réseau de sites web ».

 

Conclusion

La tâche de tirer une conclusion claire et efficace est peu évidente ici.  La raison: la solution que vous choisirez doit être la meilleure selon votre projet.  Malheureusement, la réponse est variable d’un projet à l’autre selon son ampleur, sa complexité, les fonctionnalités requises, le budget et vos connaissances actuelles.

Notre expérience nous a montré que l’utilisation d’une combinaison d’une installation multisite (réseau de sites web) et d’une extension se veut la plus rapide.  Cela dit, il faut toutefois oublier cette solution si on souhaite gérer efficacement un commerce en ligne et déduire les quantités en inventaire.  Une extension de caching bien configurée permet de résoudre les lacunes de performance dans bien des cas.  Pour la majorité de nos projets multilingues, nous choisissons WPML.  Nous avons utilisé Polylang dans quelques projets simples et évitons qTranslate X à cause de sa gestion des URLs, mais surtout pour ses mises à jour irrégulières.

La meilleure façon de faire le bon choix est d’analyser adéquatement vos besoins et de lister clairement les fonctionnalités requises pour votre projet et ce, à court et à moyen terme.  Avec cette liste en main, il sera beaucoup plus facile d’éliminer les solutions qui ne répondent pas aux critères et de choisir celle qui vous permettra de réaliser un projet à la hauteur de vos ambitions!

L'article "Comment créer un site multilingue avec WordPress ?" a été modifié la dernière fois le 17 octobre 2017 par Maxime Jobin.

Laissez un commentaire